Home Politique Ali Bongo écarte son bras-droit français Brice Laccruche

Ali Bongo écarte son bras-droit français Brice Laccruche

Nouveau ministre, l'ancien directeur de cabinet a prêté serment devant le président gabonais ce lundi 11 novembre

55
0

Alors qu’il commençait à s’épanouir à la tête du pays depuis l’AVC d’Ali Bongo l’an dernier, Brice Laccruche Alihanga n’est plus à la tête du gouvernement gabonais. De retour au pouvoir, le chef d’état a pris la décision de rétrograder son ex-directeur de cabinet, au poste de ministre chargé du Suivi de la stratégie des investissements humains et des objectifs de développement durable.

Vu de l’intérieur les médias locaux considère que le natif de Marseille a franchi la ligne blanche en organisant une “tournée républicaine”, ce qui a suscité la crainte du clan du fils aîné du président : Nourredin Bongo, qui ne cache plus ses ambitions de succéder à son père.

Une chose est sûre, le règne de Brice Laccruche tire à sa fin et plusieurs de ses lieutenants et supporters sont en alerte maximale. Aucun d’entre-eux envisagent de s’aligner derrière le nouveau ministre, pour se maintenir pour les uns et se faire une place au soleil pour les autres.

Ali Bongo a donc nommé le fils d’un de ses imams comme nouveau directeur de cabinet. Certains voit en ce remaniement la volonté de diminué l’influence de Laccruche.

Si plusieurs de ses détracteurs considère le français comme fini, et lui suggère de “retourner faire le docker à Marseille”, l’intéressé qui a prêté serment, se dit prêt à remplir sa nouvelle mission avec “énergie et détermination“.

Affaire à suivre…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here