Accueil FOOTBALL Ils l’ont fait ! Les Bleus s’offrent une nouvelle finale de Coupe du monde – Débrief et NOTES des joueurs (France 2-0 Maroc)

Ils l’ont fait ! Les Bleus s’offrent une nouvelle finale de Coupe du monde – Débrief et NOTES des joueurs (France 2-0 Maroc)

22 min de lecture
0
0
154
Ils l'ont fait ! Les Bleus s'offrent une nouvelle finale de Coupe du monde - Débrief et NOTES des joueurs (France 2-0 Maroc)
La joie de Giroud et Hernandez sur le premier but (1-0, 5e)L’équipe de France disputera une quatrième finale de Coupe du monde depuis 1998, et la deuxième d’affilée. Au terme d’un match difficile, les Bleus ont remporté leur demi-finale contre le Maroc (2-0) pour rejoindre l’Argentine.

Championne du monde en titre, l’équipe de France défendra sa couronne en finale contre l’Argentine ! Au terme d’une demi-finale très compliquée, les Bleus ont décroché leur qualification en s’imposant contre le Maroc (2-0) ce mercredi.

Hernandez lance la France

Comme attendu, les Bleus débutaient cette rencontre sous les sifflets des supporters marocains venus en nombre pour soutenir les Lions de l’Atlas au Stade Al Bayt. Un accueil glacial qui n’a pas refroidi les Tricolores puisque Hernandez n’avait besoin que de cinq minutes pour marquer d’une belle reprise acrobatique sur la gauche du but après une frappe de Mbappé contrée par la défense (1-0, 5e) ! Douze minutes plus tard, Giroud avait le but du 2-0 au bout du pied, mais la frappe de l’attaquant français tapait le poteau de Bounou !

Les Bleus tremblent en fin de première période

Après cette entame difficile, les Marocains devaient faire face à un nouveau coup dur avec la sortie de Saïss sur blessure à la 21e minute. Fébriles défensivement sans leur capitaine ni Aguerd, forfait de dernière minute, les hommes de Walid Regragui n’affichaient pas la sérénité observée depuis le début du Mondial et passaient tout près de la correctionnelle sur une double occasion de Mbappé et Giroud à dix minutes de la pause. Les Tricolores ne parvenaient pas à se mettre à l’abri et subissaient en fin de première période, tremblant même sur un poteau d’El Yamiq juste avant le retour aux vestiaires.

Kolo Muani redonne de l’air aux Bleus

La seconde période démarrait comme la première s’était terminée. Le Maroc poussait pour égaliser et mettait le feu dans la surface française. Il fallait un énorme sauvetage de Konaté devant son but pour empêcher En Nesyri de relancer les Lions de l’Atlas dans cette rencontre. Après 20 minutes difficiles, les Français respiraient un peu mieux mais ne montraient plus grand-chose dans le jeu. Deschamps décidait alors d’opérer des changements en faisant entrer Thuram puis Kolo Muani. Un choix payant puisque le premier était au départ et le second à la conclusion du but du break pour la France (2-0, 79e) ! Un coup fatal pour des Marocains qui luttaient jusqu’au bout mais n’avaient plus les jambes pour revenir. La France a désormais rendez-vous dimanche avec l’Argentine. Le Maroc disputera la petite finale samedi face à la Croatie.

La note du match : 6,5/10

Une première période partie sur un gros rythme avec le but français dès la 5e minute. Derrière, les deux équipes ont proposé un premier acte plutôt brouillon, mais les Marocains ont offert de belles séquences offensives avant la pause. La seconde mi-temps a été animée et très indécise jusqu’au second but français.

Les buts :

– Lancé par Varane dans l’espace à droite dans la surface, Griezmann centre pour Mbappé, contré sur sa frappe dans la surface. Le ballon revient à gauche à Hernandez qui trompe Bounou d’une reprise acrobatique du pied gauche (1-0, 5e).

– Servi par Thuram, Mbappé effectue un petit numéro dans la surface marocaine et tente une frappe. Le ballon est dévié et profite à Kolo Muani qui conclut du pied droit (2-0, 79e).

Les NOTES des joueurs

L’homme du match : Antoine Griezmann (8/10)

Pas de but ni de passe décisive pour le joueur de l’Atletico Madrid, mais quel match ! Dans la lignée de ses performances depuis le début du Mondial, le n°7 des Bleus a été énorme contre le Maroc. Il a éclairé le jeu tricolore grâce à sa vision de jeu et sa justesse dans les transmissions, à l’image de son appel et de sa passe vers Mbappé sur l’ouverture du score. Mais on retiendra surtout son gros travail défensif en seconde période pour dégager plusieurs ballons chauds dans sa surface, comme ce tacle en toute fin de match pour éviter aux Tricolores de vivre des dernières minutes plus stressantes.

FRANCE :

Hugo Lloris (7) : encore une fois, le gardien français a répondu présent lorsque c’était nécessaire. Il est décisif sur le tir d’Ounahi avant de briller sur le retourné d’El Yamiq. Il a rassuré son équipe sur les ballons aériens.

Jules Koundé (6) : le latéral droit n’avait pas un match facile face au virevoltant Boufal, mais il s’en est bien sorti et a été très propre. Il sauve un ballon sur sa ligne à la 94e minute, permettant à son équipe de souffler.

Raphaël Varane (6) : c’est d’abord offensivement que le défenseur central s’est illustré avec son service pour Griezmann sur le premier but du match. Derrière, le Mancunien s’est montré moins impressionnant que Konaté mais il a tout de même su mettre le pied au bon endroit à plusieurs reprises.

Ibrahima Konaté (8) : le défenseur central aurait aussi pu prétendre au titre d’homme du match. Alors que l’absence d’Upamecano était l’un des points noirs de cette rencontre pour les Bleus, le joueur de Liverpool a parfaitement suppléé son coéquipier en multipliant les interventions décisives. Sa puissance physique et sa bonne lecture du jeu lui ont permis d’éteindre les incendies dans la surface française en seconde période notamment, à l’image de son énorme sauvetage devant En Nesyri.

Theo Hernández (7) : son match a parfaitement commencé avec ce but sur une reprise acrobatique qui permet à la France de prendre l’avantage dès la 5e minute. Par la suite, il a eu du mal à contenir les vagues marocaines dans son couloir gauche lors des temps forts du Maroc, mais c’est aussi parce qu’il était souvent bien seul face à deux voire trois adversaires. Toutefois, il n’a jamais rien lâché et s’est battu jusqu’au bout en gagnant la plupart de ses duels.

Aurélien Tchouaméni (6) : pris dans son dos à deux reprises, le milieu est entré timidement dans son match. Il a haussé son niveau par la suite pour s’imposer dans les duels et gratter des ballons dans l’entrejeu. Le Madrilène n’a pas toujours été propre avec le cuir mais il a été bien meilleur avec le ballon par rapport à ses dernières rencontres.

Youssouf Fofana (5) : titularisé au milieu en l’absence de Rabiot, le Monégasque n’a pas eu le même apport que le Turinois dans le jeu, en raison d’une moins bonne justesse technique notamment. Mais l’ancien Strasbourgeois a livré un gros combat dans l’entrejeu.

Ousmane Dembélé (3) : c’est la principale déception dans le camp français. L’ailier du Barça a été trop discret offensivement. Il a mal négocié la plupart de ses ballons dans la moitié de terrain adverse. Remplacé à la 78e par Randal Kolo Muani (non noté), qui marque sur son premier ballon. Il a donc inscrit son premier but en sélection lors d’une demi-finale de Coupe du monde. Un sacré souvenir !

Antoine Griezmann (8) : lire le commentaire ci-dessus.

Kylian Mbappé (5) : l’attaquant français laisse une impression mitigée. Il est impliqué sur les deux buts français mais, à chaque fois, c’est en se faisant contrer sur sa frappe. C’est un peu à l’image de son match : il n’a pas été vraiment en réussite dans ses dribbles, mais il a tout de même pesé en tentant des choses.

Olivier Giroud (4,5) : combatif dans les duels et précieux dans les airs, l’attaquant a en revanche manqué de réussite dans la zone de vérité. Son premier tir a tapé le poteau de Bounou, puis il a manqué le cadre sur une grosse occasion à dix minutes de la pause. Il aurait pu mettre son équipe à l’abri bien plus tôt. Remplacé à la 65e par Marcus Thuram (non noté), qui est impliqué sur le second but français et n’a pas ménagé ses efforts dans le repli défensif.

MAROC :

Yassine Bounou (4) : excellent depuis le début du Mondial, le gardien marocain n’a pas connu la même réussite face aux Bleus. Il est trop hésitant sur le but inscrit par Hernandez en début de rencontre. En revanche, il ne peut rien faire sur le but de Kolo Muani.

Achraf Hakimi (6) : face à son ami Mbappé, le piston droit a d’abord bien défendu dans son couloir. Plutôt en jambe, il a ensuite réalisé de belles montées pour combiner avec Ziyech notamment et poser des soucis aux Bleus.

Jawad El Yamiq (4) : sa glissade sur le premier but français restera l’une des images fortes de cette rencontre. Il aurait pu se racheter ensuite avec un retourné qui échoue sur le poteau en fin de première période. Il a souvent été dépassé mais il repousse une tentative de Mbappé devant sa ligne.

Achraf Dari (3) : titularisé à la dernière minute en raison du forfait d’Aguerd juste avant le coup d’envoi, le défenseur de Brest a effectué plusieurs interventions très limites. Fébrile et pas toujours rassurant, mais il s’est bien battu.

Romain Saïss (non noté) : très incertain avant la rencontre à cause d’une blessure, le défenseur central a finalement démarré cette demi-finale. Mais après une vingtaine de minutes et une mauvaise appréciation sur l’action qui amène le poteau de Giroud, l’ancien Angevin a finalement cédé sa place. La douleur était trop forte. Remplacé à la 21e par Selim Amallah (5), qui a livré un match correct avant d’être remplacé à la 78e par Abdessamad Ezzalzouli (non noté).

Noussair Mazraoui (4) : titularisé dans le couloir gauche, le latéral du Bayern Munich a été plutôt discret sur le plan offensif. Il n’avait visiblement pas les jambes pour attaquer et s’occuper en même temps de Dembélé. Remplacé à la 46e par Yahia Attiyat Allah (5), qui a été bien plus dangereux.

Hakim Ziyech (5,5) : pas toujours très juste dans ses choix, l’ailier de Chelsea n’a pas tout réussi. Toutefois, il a su combiner avec Hakimi et faire apprécier ses qualités techniques pour poser des soucis à la défense française.

Azzedine Ounahi (7) : rayonnant depuis le début du Mondial, le milieu a encore régalé techniquement sur la pelouse. Sa vision de jeu et sa qualité technique ont fait d’énormes différences dans l’entrejeu. Il aurait pu égaliser en première période sur un tir repoussé par Lloris.

Sofyan Amrabat (6) : dans son rôle de sentinelle, il n’a pas ménagé ses efforts comme à son habitude. Pourtant, le milieu défensif a eu du mal à entrer dans son match. Mais il est monté en puissance au fil des minutes et réalise un gros retour sur Mbappé en seconde période.

Sofiane Boufal (5) : l’ailier marocain a fait quelques différences sur ses prises de balle et accélérations en première période, mais il a été moins remuant que lors des derniers matchs. Peu en vue après la pause. Remplacé à la 65e par Zakaria Aboukhlal (non noté).

Youssef En Nesyri (3) : un match très difficile pour l’avant-centre. Avec seulement trois ballons touchés, il n’a pas pesé dans la rencontre. Il aurait tout de même pu marquer sans un sauvetage de Konaté devant lui. Remplacé à la 66e par Abderrazak Hamdallah (non noté).

Jonathan TSHIKONDA NZAMBI

Charger plus d'articles connexes
Load More By Jonathan Tshikonda
Load More In FOOTBALL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir aussi

Онлайн Казино в Беларуси: Развитие и Возможности

Игорная индустрия в Беларуси переживает интересные перемены, с появлением онлайн казино, к…